Juillet Aout 2017 - Portraits de Noisette

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

 

"Le cinéma, les photos reportages, la bande dessinée sont autant de sources d’inspiration pour moi tant pour les sujets que leur traitement.

Influencée par les formes cubistes, les déformations des corps de Francis Bacon, les messages politiques et les couleurs du pop Art, je cherche à réaliser des portraits à l’aide de formes géométriques et de couleurs vives.

Ces personnages ainsi figurés comme des automates colorés tentent de nous interpeller sur notre rapport au temps, à la nature, à la société de consommation.

Au-delà du sujet, je cherche dans ma pratique à limiter les impacts de mon travail sur l’environnement. J’utilise alors le plus possible du papier recyclé ou récupéré, le pastel plutôt que la peinture, ... "

Contact : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. facebook.com/Nad.NOISETTE/"

 

Juin 2017 - Dessins et Peintures de ROZ'N

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

 

Roz'n, artiste numérique, détourne les visages, les paysages, les matières et l'art abstrait pour créer des portraits et des scènes entre fiction et réalité, alliant la peinture, le dessin et la photographie.

Elle vous emmène dans son univers à multiples facettes, influencé par des auteurs tels que Gigger ou Bilal.

Ses tableaux sont reproduits selon le procédé du dibond, impression numérique sur aluminium verni, éclatant et profond.

 

Mes contacts :

FB ROZ'N

Site web : zenro35.wixsite.com/artdigitalface

mail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.    -   0646026879

 

Mai 2017 - Peintures de CEZEMBRE et THIZ

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

 

 

Cézembre et Thiz exposent au Café Cortina du 5 au 31 Mai 2017

 

Cézembre propose un travail sur le blanc qu'elle souhaite voluptueux à travers la représentation de corps et de natures mortes

 Thiz, quant à elle figure des paysages aux couleurs chaudes avec une sensibilité qui lui est propre

 

 

Avril 2017 - Peintures de Marie-Françoise DUGUAY

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Depuis près de 20 ans, la peinture de Marie-Françoise Duguay transmet la liberté du geste, de l'inspiration, de la couleur et du support.

" Animée d'une envie et d'un besoin de créer, j'ai appris la technique de la peinture et mis en œuvre des supports de récupération en les détournant de leur utilisation première et leur donnant une autre vie".

Les toiles exposées du 6 au 30 avril au Cortina , parfois figuratives, souvent transformées, témoignent d'une belle maitrise de la composition, d'une aisance dans le jeu des couleurs et d'une personnalité dynamique et créatrice.

http://duguaymf.blogspot.fr/

 

 

Février 2017 - Peintures de Marie-Christine GODET

 
 
 
 
 
 

« Est exposée ici, une partie de mes travaux réalisés à l’atelier du Thabor.

Anna Pichotka, peintre, anime l’atelier du lundi soir et nous invite à nous laisser porter dans notre créativité, par des textes et des musiques d’univers différents, mettant l’accent tantôt sur la mélodie, le rythme, la voix, l’instrument…

De l’émotion naît l’intention, la main suit son chemin, l’envie fait naître de la matière, la couleur. La vibration sonore et les récits deviennent trait, champ coloré, partition imaginaire. Pendant deux heures, les lectures et la musique nous emportent, tantôt hypnotiques, tantôt obsédantes, au point d’avoir peine à s’en extraire. »  

 

 

 

 

 

Janvier 2017 - Photographies de Louise ALMAR

 
 
 
 
 
 

J’ai démarré cette série il y a deux ans après une expérience humaine très intense. Après qu’une sorte de rupture se soit doucement infiltrée en moi…

J’ai utilisé la photographie comme preuve que tout cela avait bien existé, que mon mutisme n’en était pas moins violent et passionné.

Le temps a passé et j’ai continué à ponctuer ma vie, ou les vies qui me touchent avec des images, toujours pour pallier la peur du vide, du délitement et de l’oubli.

Toutes mes images naissent d’incidents. Toutes sont des cicatrices ou des envies, des messages pour ceux qui n’entendent plus, des leurs, du double-jeu sans cesse, des mots sourds en tout les cas.

Je cherche les yeux grands ouverts mais dans le noir, à tâtons donc, les mains posées au sol, la peau alliée en porte-à-faux, le corps comme seul langage.

La certitude du premier jour, ancrée et féconde, la certitude, effacée au deuxième jour.